Le psychologue Frederick Perls

Si pour Freud les rêves représentent la voie royale vers l’inconscient, pour Frederick Perls ils sont la « voie magistrale de l’intégration ».

Psychologue allemand ayant vécu jusque dans las années 1970, il a découvert la gestalt-thérapie et a prêté une attention particulière aux rêves. Il affirme que les images des rêves font partie de la personnalité du rêveur. Récupérer ces aspects, grâce à l’interprétation du matériel onirique, signifie parvenir à une personnalité plus complète, intégrée.Frederick-Perls-reve-theorie

Perls propose un système d’interprétation singulier du rêve en technique du dialogue. Le rêveur s’assied sur une chaise en face d’une autre chaise, vide. Il est invité à parler tour à tour avec chaque symbole de son rêve, comme si chacun d’eux s’asseyait sur l’autre chaise. Il est donc invité à se transférer sur la chaise vide pour jouer le rôle des différents personnages ou éléments du rêve, en prêtant sa voix à chacun. Ainsi les symboles se révèlent-ils, tout comme la raison de leur présence dans le rêve.

Perls appela les voix intérieures autoritaires les « vilains chiens de l’esprit » qui tentent d’imposer leur volonté à l’ensemble de la personnalité, cette dernière se comportant comme un « chiot » qui voudrait obtenir à la fois l’approbation des vilains chiens et l’autonomie. Sur plusieurs années de thérapie de groupe, Frederick Perls a constaté que les vilains chiens et les chiots surgissaient quand le rêveur interprétait son rêve grâce à la technique du dialogue.