Le psychologue Cari Gustav Jung

Un autre grand chercheur dans le domaine des rêves fut un disciple de Freud :

Cari Gustav Jung, qui s’écarte de l’interprétation freudienne et conteste le fait qu’elle se restreigne à des motifs presque exclusivement sexuels.

Carl Gustav
Carl Gustav

Jung enlève à la sexualité l’empreinte matérialiste que lui avait donnée Freud, en soutenant qu’elle symbolise nos aspirations les plus élevées.

D’origine suisse, c’était un esprit profondément religieux, et son intérêt pour la vie spirituelle a fortement influencé sa pensée et son approche psychanalytique. En partant de la définition freudienne du moi-ça-surmoi, Jung élargit la conception du soi et y introduit le concept d’animus et d’anima.

L’animus est la partie masculine de la femme et l’anima la partie féminine de l’homme. C’est le complément du moi. Il y a ensuite l’ombre, la partie que l’on ne peut confesser, chargée de défauts, la « bête noire » qui revient fréquemment en rêve.

Les symboles oniriques représentent les multiples aspects de la psyché inconnus du moi conscient, avec lesquels il est indispensable d’entrer en contact. Pour Jung, la fonction du rêve consiste justement à apporter une compensation indispensable à l’équilibre psychique. Le rêve représente une situation du moment, et utilise comme langage les souvenirs personnels qui composent la bibliothèque intérieure.

Mais à côté de ce matériel onirique individuel, des éléments collectifs et antiques que Jung appelle des archétypes existent également. Les archétypes (Platon utilisait déjà ce terme) sont les éléments universels d’intuition et de pensée qui représentent ce qui est au commencement, c’est-à-dire les éternels modèles des choses. Ils font partie de cet aspect de la psyché commune à tous les hommes que le grand maître a appelé inconscient collectif.

Les principaux événements humains sont représentés par les archétypes, ces images archaïques qui, à force de se répéter au fil du temps, se sont chargées d’une énergie interne. Les archétypes sont en effet de véritables centres d’énergie avec laquelle nous entrons en contact lorsqu’ils apparaissent dans les rêves. Ils surgissent généralement quand il faut atteindre un niveau plus élevé et quand on a surmonté une grosse difficulté.
On peut donner quelques exemples d’archétypes : la mère, le vieux sage, l’arbre, le héros.